""Marion Joly
Marion joly

Article publié dans Concours pluripro, janvier 2022

Des communautés professionnelles territoriales de santé, Marion Joly, infirmière libérale, en entend parler pour la première fois en 2019, lors d’un séminaire organisé par l’URPS infirmiers. Tout de suite, cela résonne en elle. Elle pense avoir trouvé la solution pour dissiper le malaise qu’elle ressent depuis quelque temps dans l’exercice de sa profession : "qu’on se coordonne davantage entre nous". Restait à savoir comment y répondre. Ce sera via la CPTS. Marion Joly décide de porter le projet. "J’ai commencé à frapper aux portes, à en parler autour de moi, à essayer de fédérer. Résultat : d’une seule personne, on est passés à quatre, puis huit, dix… ", se souvient-elle. À l’époque, alors que les CPTS émergent un peu partout en France et notamment en Provence-Alpes-Côte d’Azur, elle participe à la formation d’un groupe de coordinateurs émergents, fonction qu’elle occupe au tout début officieusement. Mais rapidement un recrutement s’avère crucial.

Un même langage avec la coordinatrice...

"Un coordinateur est indispensable, insiste-t-elle. À mon sens, on ne peut pas mélanger tous les rôles, porter plusieurs casquettes." Elle privilégie donc celle de présidente. D’autant que "si la formation [à la coordination] m’intéressait terriblement", sa recrue, Cindy Pugliese – d’abord à mi-temps de juillet à décembre 2020, puis à temps plein depuis le 1er janvier 2021 – est déjà formée. "Elle sortait de l’École des hautes études en santé publique" avec un certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale en poche. Pour la présidente de la CPTS Dracénie Provence-Verdon, "il a fallu être claire. Je voulais vraiment scinder les choses au niveau des rôles de chacun". Mais cela n’empêche pas les liens, au contraire. Et pour mieux travailler avec sa coordinatrice, Marion Joly se forme et, bientôt, elle aura deux capacités en sa possession : dirigeante de l’économie médico-sociale et coordinatrice de CPTS et de structures d’exercice coordonné.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE