Article publié dans Concours pluripro, janvier 2022

La radioactivité est un phénomène naturel lié à l’instabilité de certains atomes qui composent la matière. Ces atomes instables (les radionucléides) émettent des rayonnements qui, en interagissant avec la matière, peuvent l’ioniser, c’est-à-dire lui arracher un ou plusieurs électrons. Ces rayonnements sont dits ionisants, et ils peuvent provoquer des effets sur la matière vivante. Ces effets peuvent être déterministes (altération des tissus à court terme) ou stochastiques (aléatoires, augmentation du risque de cancer à long terme).

La radioactivité peut provenir de substances radioactives naturelles (uranium, radium, radon…) ou artificielles (californium, américium…). Différents dispositifs et installations (accélérateurs de particules, générateurs électriques…) peuvent également émettre des rayonnements ionisants.

Les principaux secteurs d’activité utilisant des rayonnements ionisants sont :

– le secteur médical (radiothérapie, radiodiagnostic, médecine nucléaire…) ;
– l’industrie nucléaire (extraction, fabrication, stockage et traitement des déchets…) ;
– presque tous les secteurs industriels ;
– certains laboratoires de recherche et d’analyse.

 

Les modes d’exposition

• Pour une exposition externe sans contact cutané, la source est située à distance de l’organisme (exposition globale ou localisée). L’irradiation est dans ce cas en rapport avec le pouvoir de pénétration dans le corps des divers rayonnements émis par la source. De ce fait, sont surtout à prendre en compte les rayonnements gamma, X et neutroniques. Les rayonnements bêta ont un faible pouvoir de pénétration. Ils sont donc à prendre en compte pour le risque d’exposition de la peau notamment. Les rayonnements alpha ne peuvent en aucun cas entraîner d’exposition externe.

• Pour une exposition externe par contact cutané, il y a irradiation par dépôt de corps radioactifs sur la peau. Le contact cutané avec un radionucléide peut induire une exposition interne par pénétration de ce dernier à travers la peau (altération cutanée, plaie, ou plus rarement à travers une peau saine).

• Pour une exposition interne, les substances radioactives pénètrent dans l’organisme par inhalation (gaz, aérosols), par ingestion, par voie oculaire ou par voie percutanée (altération cutanée, plaie, ou plus rarement à travers une peau saine). Après pénétration dans l’organisme, l’exposition interne se poursuivra tant que la substance radioactive n’aura pas été éliminée par l’organisme et qu’elle continuera d’émettre des rayonnements ionisants.

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE