Article paru dans Concours pluripro, mars 2022

La consigne : "Si vous étiez ministre de la Santé, quelles seraient les trois mesures que vous voudriez mettre en place ?" Et à en croire l’avis général, l’exercice était intéressant mais complexe. Car ils n’auraient pas "trois mesures [à proposer], mais des dizaines !" Une large panoplie de mesures visant à soigner un système de santé à bout de souffle. Parce que tous l’affirment : "Rien ne serait comme avant" s’ils étaient ministres de la Santé.

 

"Assouplir le cahier des charges ACI"
PIERRE DE HAAS, médecin généraliste à la MSP de Pont-d’Ain

> Créer un secrétariat d’État de gestion des crises sanitaires avec, à sa tête, un logisticien et non un médecin. Objectif : préparer la prochaine crise sanitaire en préparant une réponse homogène (sans modification toutes les semaines).

> Créer dans chaque ARS une "unité d’intervention" auprès des équipes de soins primaires ou des municipalités en difficulté avec l’accès aux soins, composée d’un professionnel de santé libéral travaillant déjà en MSP, d’un agent ARS, d’un référent système d’information, et éventuellement d’un sociologue. Créer une base de données des solutions trouvées.

> Créer une possibilité de contractualiser entre unités de soins primaires et les CPAM sur la base d’un accord type rapport Aubert. Rémunération forfaitaire de base sur service offert à la population (proportionnel au nombre de patients inscrits), rémunération à l’acte, et forfait structure sur taux d’hospitalisation et sur satisfaction des patients.

> Flécher les structures de soins primaires coordonnées telles les MSP et les CDS comme l’organisation de choix. Assouplir le cahier des charges ACI et augmenter les dotations pour un fléchage évident.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE