""phamarcie Roya
ARS PACA

Une seule pharmacie vous manque et toute la distribution du médicament est pénalisée... C’est la situation que vivent depuis un an les habitants de Tende et alentour, dans l’arrière-pays niçois. En juin 2021, huit mois après le passage de la tempête dévastatrice "Alex", l’unique officine à 20 kilomètres à la ronde, qui desservait tout le bassin de vie de la haute Roya, a baissé le rideau, sans repreneur. Privant ainsi les hameaux de Tende, Fontan, Saorge, La Brigue, d’un approvisionnement direct.
Alors la CPTS de la Riviera française, qui englobe Tende, s’est organisée avec l’un de ses membres, Xavier Durif, titulaire de l’officine de Breil-sur-Roya - la plus proche - pour maintenir l’accès aux médicaments, raconte Kathleen Waeytens, coordinatrice. Rapidement, il assure un service logistique en partenariat avec La Poste pour acheminer à domicile les traitements sur ordonnance. Ce "palliatif" est "extrêmement bien accueilli", mais ne suffit pas.

 

Un satellite centré sur l’essentiel

En complément, la CPTS étudie donc, avec l’ARS PACA, les solutions pour non seulement " 'normaliser’ le circuit du médicament", mais aussi "réinjecter du relationnel", explique la coordinatrice. "Si nous cochions toutes les cases sur le plan logistique, il manquait la dimension physique et de conseil", poursuit-elle, soulignant que l’officine est "indispensable sur le plan relationnel", en plus d’être "un repère en termes de services rendus".

L’option de la réouverture de l’ancienne structure est vite écartée. Pour une raison humaine : nul repreneur. Et une légale : Tende compte moins de 2 500 habitants, seuil pour la création de licence. "On savait que ce serait compliqué de relancer une pharmacie classique en sortie de tempête, glisse Kathleen Waeytens. Il nous fallait un modèle innovant". La CPTS et la pharmacie imaginent alors une annexe à Tende, qui serait la "fille" de l’officine mère de Breil-sur-Roya, et desservirait toute la haute Roya. Le rôle de ce satellite ? "Offrir un point physique de dispensation, ré-offrir du conseil, assurer la bobologie".

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE