Article publié dans Concours pluripro, septembre 2021

Présentation "Adopter de bonnes habitudes pour protéger sa santé doit s’ancrer dans le quotidien des plus jeunes pour qu’une fois adultes, leur exposition aux principaux facteurs de risque évitables de cancer soit la plus réduite possible." Sédentarité et manque d’activités physiques, mauvaise alimentation, consommation de tabac, exposition au soleil… À travers le jeu vidéo Cancer Fighter (selon une étude, 99 % des 10-14 ans jouent aux jeux vidéo et 60 % des adultes partagent ce loisir avec leurs enfants), l’objectif de l’Institut national du cancer (INCa) est de doter les 10-12 ans de clés pour comprendre le cancer et ses mécanismes de développement, et expliquer en quoi et pourquoi plus de 40 % des cancers sont évitables [rapport de l’INCa, 2018, NDLR].

 

L’avis de notre expert

Une fois le choix du personnage effectué, l’aventure commence ! L’action prend place dans un collège, un lundi comme les autres, qui démarre par le cours de sport. Mais dans le gymnase, "ils sont tous en train de ronfler et de chiller", lance un camarade. Notre mission : les réveiller de cette sorte de léthargie ! Et pour cela, on est propulsé dans un univers en 2D qui rappelle celui de Super Mario : il faut enchaîner les sauts et les doubles sauts pour récolter les bonus et éviter les malus. Le graphisme est épuré et coloré : on appréciera le talent d’Eliott Lerner, l’illustrateur chargé de cette réalisation, qui a choisi un style et un dessin proches de l’univers des mangas. Tout est présent pour parler au public cible : le dynamisme – tant dans le jeu que dans la narration – et le graphisme. La bande-son apporte, quant à elle, ce qu’il faut d’entrain pour que l’immersion soit totale : c’est un jeu qui se vit… et le plaisir ludique est au rendez-vous !

Pris dans cet élan, on n’hésite pas à enchaîner les niveaux : du gymnase où l’on apprend à bouger, on passe rapidement au réfectoire où se dégustent les conseils diététiques, par exemple, éviter de manger trop gras et trop salé. Il s’agit donc de récolter les légumes et les boissons et plats sains en évitant les sodas et la junk food. L’aventure prend fin aux abords du collège où notre avatar doit éviter les UV, les cigarettes et lancer des bombes à eau sur les fumeurs. Les niveaux s’enchaînent vite, mais le but est atteint : on apprend facilement qu’il faut maintenir une activité physique, avoir une alimentation saine et, surtout, ne pas fumer !

À la fin de cette aventure, un menu "En savoir plus" propose aux plus curieux des fiches de conseils thématiques, courtes, et accessibles. On y retrouve l’explication des missions confiées tout au long du jeu ainsi que de précieux conseils à appliquer au quotidien : rentrer à pied pour éviter la sédentarité, se couvrir la peau pour prévenir les cancers cutanés, et rester éloigné de l’alcool et de la cigarette. Des informations adaptées au public jeune : le message est passé ! Cancer Fighter remplit pleinement sa mission d’éducation et de sensibilisation, et l’on ne peut que recommander de le mettre entre toutes les mains, jeunes ou moins jeunes.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE