Un outil ludique et simple d’utilisation pour mieux comprendre et appréhender sa maladie. C’est l’ambition de Gluciboat, un serious game lancé en octobre dernier. Objectif : proposer, de "manière ludique et simple, à une personne qui entre dans le diabète de type 2, les clés essentielles pour comprendre et appréhender au mieux son affection", précise l’URPS. Construit en collaboration avec les patients experts des Associations de diabétiques (AFD) fédérées de la région Sud-Paca, le contenu du jeu a été validé par des médecins endocrinologues.

Gluciboat vise deux objectifs : prévenir les complications aiguës ou chroniques liées à cette pathologie et placer – ou replacer – le patient comme un acteur primordial de son parcours de santé. "En tant que médecin généraliste, nous traitons 80 % des patients diabétiques, et cette forme d’éducation thérapeutique permet une prise en charge différente et plus individualisée du patient", note le Dr Wilfrid Guardigli, coordinateur du projet. Chargé de l’axe prévention au sein de l’URPS médecins libéraux Paca, ce dernier souhaitait proposer un outil d’éducation thérapeutique loin de sa forme classique – souvent "coercitive, compliquée à faire et à réaliser, et qui touche peu de monde". Son idée : Transformer cet outil réservé à quelques-uns en quelque chose qui serait accessible à tous et très facilement", se souvient-il.

Mêmes objectifs

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE