"Le centre de santé a ouvert en 2017 et fonctionne avec un ORL, un angiologue, une psychomotricienne, un ostéopathe, une orthophoniste, une psychologue et une pédicure-podologue, détaille Anne-Marie Janvier, première adjointe à l’Action sociale, à la Santé, aux Seniors et au Handicap, de la commune de L'Huisserie (4 500 habitants). Hélas, côté généraliste, le turnover a été important et nous salarions actuellement 1,7 praticien en ETP. Ce qui est largement insuffisant pour le besoins de la population, sachant que les bourgs aux alentours souffrent également d’une pénurie de médecins avec de nombreux départs en retraite."

L’an dernier, c’est en passant une petite annonce que le centre de santé est parvenu à attirer la pédicure-podologue. "Nous avions diffusé l’annonce dans toutes les écoles de la région. Elle étudiait à 100 km de L'Huisserie mais a choisi de s’y installer, en libéral mais au sein du centre de santé, en bénéficiant d’un an de loyer gratuit pour son cabine".

C’est une offre identique qui est diffusée pour le généraliste. "Nous souhaitons trouver un praticien libéral mais si un salarié vient toquer à la porte, on pourrait aussi étudier la question !", pointe Anne-Marie Janvier.
 

Une condition : rester au moins trois ans
La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE