"11 % des Français n’ont pas de médecin traitant. Et cela concerne entre 5 et 6 % des patients en ALD. C’est pour eux qu'il y a urgence à se mobiliser pour trouver des solutions", a expliqué Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée au sein de l'Assurance Maladie, à l’occasion de la 50e édition des Contrepoints de la Santé, ce 21 septembre. Aux côtés de Nathalie Fourcade, secrétaire générale du Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie, Jacques Battistoni, ancien président de MG France, et Daniel Guillerm, président de la Fédération nationale des infirmiers, elle a débattu de la question des soins de proximité.

""contrepoints
De gauche à droite : Philippe Leduc, Daniel Guillem, Marguerite Cazeneuve, Nathalie Fourcade, Jacques Battistoni et Pascal Maurel

 

Au cœur du débat, les rapports de l’Assurance maladie et celui du HCAAM, dont les mots-clés communs sont "rénovation", "restructuration" et "collaboration". Mais comment changer la donne et à quelles conditions ?

"Il n’y a pas de recette miracle. Il y aura forcément des dysfonctionnements, d’autant qu’il y a beaucoup de chantiers à mener, a pointé Marguerite Cazeneuve, qui a rappelé que l’objectif est de trouver les leviers permettant au médecin traitant de prendre en charge davantage de patients. "Cela passe par un partage du temps de travail avec d’autres professionnels et donc des collaborations. Infirmières et médecins travaillent déjà ensemble - Asalée, IPA -  mais il existe d’autres expérimentations, les assistants médicaux..."

"Le travail en équipe concerne 20 % de la patientèle aujourd’hui, a poursuivi Nathalie Fourcade, mais il faut que cela aille plus loin, il faut enrichir la gamme de solutions…" En ce qui concerne les centres de santé et les MSP, la secrétaire générale du HCAAM envisage qu'ils représentent, à terme, 50 % de l’offre de soins. Elle précise qu’’un nombre important d’initiatives se développent dans les territoires pour améliorer l’accès aux soins de proximité. Mais qu’à toutes les étapes, les professionnels doivent être mieux accompagner, par exemple en simplifiant les démarches ou en proposant des solutions clés en main.

Suivre ce débat qui aborde : le binôme médecin-infirmière, les CPTS, la télémédecine, la place des assistants médicaux, le partage d'informations.... via ce lien.

 

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE