Article publié dans Concours pluripro, septembre 2022

"Je ne sais pas ce que veut dire 'communiquer'. Je ne sais ni lire ni écrire. Donnez-moi la première lettre."

Qu’est-ce que communiquer ? Pourquoi communiquons-nous ? Est-ce se transmettre des informations, se débarrasser de la "patate chaude", tisser ensemble le canevas des projets d’équipe ? J’apprends que le message à passer est si important qu’il est fondamental de se préoccuper du véhicule qui va le transporter. OK, mais comment ?

Nous naviguons à vue dans divers cercles, des zones d’échanges incessants, réels et virtuels, d’informations dont la complexité et l’objectif nécessitent de s’assurer de leurs bonnes transmission et compréhension. Un accusé de réception nous assure-t-il de la conservation de la qualité de l’information cryptée transférée ? Si la technologie fait ses preuves, qu’en est-il de la réflexion que les équipes portent au sujet de la communication ? Au-delà de l’utilisation des messageries sécurisées, des logiciels métiers sécurisés, des lignes téléphoniques (sécurisantes ?), les professionnels de santé communiquent aux usagers, avec les usagers, entre eux, avec leurs partenaires de multiples informations tout aussi codées (et décodables pour qui veut s’y pencher) que les messages qui transitent par la MSSanté. Tous ceux qui se sont formés à l’éducation thérapeutique du patient, à l’entretien motivationnel ou ont abordé d’autres méthodes de questionnement de leur pratique le savent : communiquer, c’est d’abord se poser la question de soi, apprendre à se connaître, se reconnaître, avoir conscience de l’état dans lequel nous nous trouvons avant d’aborder l’autre. Rien de bien nouveau sous le soleil que d’"enfoncer ces portes ouvertes". Ouvertes ? Oui. Aussi grandes ouvertes que peu franchies. Et c’est bien là que se situe l’un des enjeux majeurs à oser : franchir les codes établis, aller au-delà des signes de reconnaissance et de passation d’information. Aller vers l’autre, se rencontrer soi, communiquer véritablement pour que même les silences deviennent de signifiants creusets d’innovation au service de chacun. Communiquer, n’est-ce pas aussi donner un espace à l’autre, créer les conditions de développement de son génie, s’autoriser à autoriser les patients à créer leurs parcours ?

Imaginez les résultats d’un tel management en santé et lancez-vous dans vos équipes, sur vos territoires, avec les usagers, avec vos partenaires. Taibi Kahler et Gérard Collignon* ne m’ont pas menti : prends conscience de toi, apprends à te connaître et tu pourras communiquer. C’est l’un des défis que je me lance pour la rentrée. Et vous ?

 

* Comment leur dire… la process communication, Gérard Collignon, préfacé par Taibi Kahler, éd. Interéditions, 2019.
La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE