Au sein du quartier de Villejean-Beauregard, à la périphérie de Rennes, Barbara Balcon-Piatkowski est salariée de l’association qui assure la coordination d’une MSP multisites de 25 cabinets de libéraux (médecins généralistes, infirmiers, kinés, orthophonistes…). "J’ai intégré en juillet 2020 cette association, qui salarie aussi deux coordinatrices – médicale et administrative – et une directrice administrative", indique-t-elle. Diplômée d’un master universitaire de médiation interculturelle, avec un stage dans le réseau de périnatalité de Guyane pour un projet de femmes-relais, "décisif dans son projet professionnel", la jeune femme a également suivi la toute nouvelle formation de médiation en santé proposée par l’association ACSBE-La Place Santé, à Saint-Denis.
Désormais installée en Bretagne, la médiatrice inscrit son action dans un dispositif de médiation réfléchi par les professionnels de santé et financé par l’ARS. "Villejean est un quartier prioritaire de la politique de la ville. En consultation, les professionnels sont souvent confrontés à des problématiques d’accès aux soins, de précarité, d’éducation, de chômage. D’où la volonté de créer un poste pour faire le lien avec les acteurs sociaux et accompagner la personne vers le soin", explique-t-elle

Des missions très variées

En pratique, seuls les professionnels de santé de la MSP peuvent solliciter la médiatrice. Une fiche de liaison décrivant ses missions leur permet de lui adresser une demande plutôt cadrée. Ses interventions sont très variées. L’assistance des personnes à l’accès aux droits en fait bien sûr partie : prise en charge par l’Assurance maladie, démarches MDPH, dossier de demande d’APA – "la dernière fois, j’ai mis neuf mois à créer un lien de confiance avec la personne âgée, afin de l’aider à trier ses papiers et pouvoir remplir le dossier", souffle-t-elle. L’aide à la prise de rendez-vous pour des personnes souffrant d’illectronisme (difficultés liées à l’usage du numérique) ou de problèmes linguistiques, l’accompagnement au rendez-vous médical de patients ne sachant pas s’orienter dans la ville, voire dans le cabinet pour ceux ne pouvant pas s’exprimer face au professionnel de santé, font aussi partie de ses missions. Elle peut aussi réexpliquer des consignes avant un acte médical (comme "montrer en images la procédure à suivre avant une coloscopie"), renseigner des parents sur le dispositif Psy Enfant Ado, ou une patiente qui doit déposer une plainte pour violences conjugales…

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE