Article publié dans Concours pluripro, octobre 2021

"J’aime aider, lance Audrey Ferullo. Que ce soit sur le plan professionnel ou personnel, on peut dire que je suis quelqu’un d’engagé." Ce sens de l’engagement, l’infirmière libérale, viceprésidente de l’Association des infirmiers libéraux d’Aix et du Pays d’Aix (Ailapa), a eu plus d’une occasion d’en faire preuve ces derniers mois. Depuis le début de la crise sanitaire, elle est sur le pont pour aider ses collègues infirmiers à faire face : "Ils n’ont jamais cessé de se déplacer au domicile des patients. Il a donc fallu trouver les ressources pour mettre à leur disposition des équipements de protection, organiser des tournées spécifiques pour les patients Covid…" Et depuis janvier 2021, dans le cadre de la CPTS Aix Sainte- Victoire (Paca), elle s’est jetée à corps perdu dans le pilotage d’un centre de vaccination. "Nous avons eu moins de dix jours pour le monter et armer toutes les lignes de vaccination. Depuis, mon emploi du temps est complètement saturé, mais je continuerai tant qu’on ne sera pas venus à bout de la pandémie. En étant optimiste, j’envisage des vacances en janvier 2022…" Car ce nouveau défi est venu s’ajouter à une myriade d’autres missions. À commencer par la coordination de la CPTS, qui réunit une dizaine d’établissements et quelque 120 professionnels de santé. Audrey Ferullo a déposé en mai le projet de santé qu’elle mûrissait depuis fin 2018. "À la suite de la parution de Ma santé 2022, je rêvais de transposer le modèle de l’Ailapa dans une optique pluriprofessionnelle. C’est alors que j’ai rencontré le Dr Gentile, un médecin généraliste qui partageait les mêmes ambitions pour le territoire." Ensemble, ils font le point sur les particularités de ce territoire qui compte 156 000 habitants. Une terre de contrastes, faite de quartiers prioritaires et bourgeois, avec une forte proportion d’étudiants et de retraités. Après réflexion, les deux parcours prioritaires retenus pour le projet de santé seront la gérontologie et la santé mentale. Il faudra aussi, et de toute urgence, attirer de jeunes professionnels de santé, la structure d’âge des médecins étant inquiétante… Mais l’ampleur de la tâche n’effraie pas Audrey Ferullo. "Il fallait saisir cette chance unique que représentent les CPTS : pour une fois, les tutelles nous laissent agir librement en fonction des besoins de notre territoire. Qui mieux que nous connaît les difficultés qui lui sont propres ?"

Bio express

Quelques dates clés :

> 2010 : installation comme infirmière libérale
> 2015 : vice-présidente de l’association Ailapa
> 2016 : administratrice de l’URPS infirmière Paca
> 2017 : conseillère départementale de l’Ordre infirmier, dont elle devient secrétaire générale Paca-Corse en 2021
> 2019 : coprésidente et coordinatrice de la CPTS Aix Sainte-Victoire

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE