Article publié dans Concours pluripro, septembre 2022

"La France affecte 260 milliards d’euros à la santé et compte près de 1 million d’infirmières et d’aides-soignantes, plus de 3 000 hôpitaux, et pourtant, les patients endurent et souffrent quand même. Malgré tous les efforts, ces usagers du système de santé sont globalement mécontents", a lâché le Dr Alain Toledano, cofondateur et président de l’Institut Rafaël, maison de l’après-cancer, lors de la conférence inaugurale de l’Ifep, le 23 juin dernier. À ses côtés, les "pionniers" de l’expérience patient – c’est-à-dire l’écosystème qui agit pour "l’amélioration du système de santé" – ont profité de la Journée annuelle de l’expérience patient pour présenter quelques-unes de leurs solutions, ces "trucs et astuces pour créer de meilleures expériences dans les établissements de santé pour les futurs patients", comme les a qualifiés Amah Kouévi, fondateur de l’Ifep.

"Il ne faut plus centrer la prise en charge sur la maladie mais sur le malade, a répété Alain Toledano. Certes, cela va demander du temps… car on part de loin, avec des médecins qui, en moyenne, coupent la parole aux malades au bout de 23 secondes et qui ont tendance à trop prescrire de médicaments." À l’Institut Rafaël (Hauts-de-Seine), le choix a été fait de s’occuper du patient de façon globale, dans un espace bienveillant coconstruit avec et pour les patients. Et 80 soignants de 30 disciplines travaillent de manière coordonnée pour le bien-être des malades. "On les aide à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête, et on constate parmi les personnes suivies une baisse des dépressions et des troubles du transit ou encore une amélioration du sommeil", a expliqué le cancérologue.

"Soyons patients !" : journée annuelle de l'expérience patient
"Soyons patients !" : avoir son mot à dire
< >
La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE