Certains établissements de santé ont engagé un processus de formation des équipes au recueil et à la prise en compte de l’expérience patient. Des approches parfois innovantes sont expérimentées pour faire évoluer les parcours de soins en s’appuyant davantage sur le vécu des usagers. 

Sur la base de ces réussites, France Assos Santé et l'Institut français de l'expérience patient publient un guide synthétique qui permet d'accompagner les représentants des usagers (RU) sur les enjeux liés à la prise en compte de l’expérience patient et apporter une contribution ciblée aux démarches de l’établissement sur ce thème en fonction de son degré de maturité.  Il s'agit d'un outil pour favoriser leur collaboration avec les professionnels des établissements, notamment au sein des commission des usagers, dans l’intérêt des usagers.

Prendre part au développement de la prise en compte de l’expérience patient constitue une réelle opportunité pour les RU de faire évoluer la perception de leur rôle au sein de la communauté professionnelle. D’une position parfois ressentie comme exclusivement antagoniste par les soignants, en raison du parti-pris de la défense des droits des usagers, il est possible de développer une facette plus constructive du rôle des RU.

 

 

Principes essentiels pour se lancer

Parmi les différents chapitres, l'un est consacré à l'amélioration de l’expérience patient en 4 étapes.

Le guide met également en avant les principes essentiels à adopter pour l'amélioration de l'expérience patient :

- L’expérience patient appartient au patient. Elle n’appartient pas aux professionnels de santé, ni aux représentants des usagers.
- Explorer l’expérience patient nécessite pour chacun un changement de perspective.
- L’expérience patient inclut le subjectif, les émotions ressenties mais aussi l’objectif, les faits qui se sont produits tout au long du parcours du patient.
- L’expérience patient intègre à la fois les soins et tout ce qui est périphérique aux soins.
- L’expérience patient intègre toute la dimension de la personne sans la restreindre à sa seule maladie. Elle prend en compte la globalité de l’être dans toutes ses dimensions et ses interactions familiale, sociale, professionnelle, etc.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE