Article publié dans Concours pluripro, mai 2022

C’est une première : un hôpital de jour dédié aux femmes souffrant de ménorragies a ouvert à Lyon fin 2021. Et "c’est la première fois qu’un service hospitalier français regroupe plusieurs spécialités pour ce sujet-là, explique le Dr Lucia Rugeri, hématologue spécialiste de l’hémostase clinique à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. Il y avait déjà un parcours identifié à Lyon pour la prise en charge de l’endométriose. En revanche, les règles abondantes ne sont pas considérées comme une maladie, même si nous avons identifié des complications possibles. Beaucoup de femmes qui ont des règles abondantes n’en parlent pas à leur médecin car elles pensent que c’est normal de saigner abondamment pendant les règles." Sa consoeur, le Dr Giulia Gouy, qui a rejoint le projet le 1er mars dernier, observe pour sa part que "la plupart des femmes ayant des règles abondantes ne se plaignent pas" si elle ne leur pose pas la question. "Les règles sont encore un sujet très tabou..."

Lucia Rugeri travaillait auparavant dans un centre spécialisé dans les troubles de la coagulation à Lyon : "Je recevais un certain nombre de femmes qui m’étaient adressées pour chercher des déficits en troubles de la coagulation. Elles n’étaient pas forcément bien diagnostiquées, et leur traitement n’était pas toujours adapté. Dans le cas de la maladie de Willebrand [maladie hémorragique génétique, NDLR] par exemple, les sociétés savantes recommandent une prise en charge pluridisciplinaire, mais en pratique, il n’existe pas de structure adaptée pour cette prise en charge."

Notre but est de construire un réseau ville-hôpital pour réadresser les patientes vers des médecins de ville, des gynécologues ou des sages-femmes
La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE