Article publié dans Concours pluripro, septembre 2021

Elle en parle comme d’une "deuxième chance". Médecin généraliste installée au Pôle santé Bergère (Paris, 9e arrondissement) depuis septembre 2020, le Dr Fleurette Cattan a tourné la page du cabinet médical "presque familial" du 18e arrondissement, fermé pour cause de non-remplacement à la suite d’un départ à la retraite. Partage, tranquillité d’esprit, notion de communauté… "Ici, c’est confort !", lance cette dernière en touillant son café, ravie d’avoir trouvé "une bonne solution pour terminer [sa] carrière".

Patrick Bézier, président
d’Audiens Care

Une solution proposée par le groupe Audiens qui a ouvert, le 2 décembre 2019, cette structure qui s’étend sur près de 4 500 m2 végétalisés et héberge, sur sept étages, un centre d’imagerie avec IRM, un plateau dentaire avec orthodontie, la médecine du travail, la médecine générale, complémentaire (acupuncture, ostéopathie…) et autres spécialités, ainsi qu’un large pan sur la prévention et les bilans de santé (voir ci-contre). "La réflexion a démarré en 2016 et l’objectif était de déterminer le soutien médical à proposer au monde de la culture, de la presse, du spectacle…, se souvient Patrick Bézier, président d’Audiens Care. On souhaitait proposer, à ce public souvent isolé et hors des grandes entreprises, un lieu médical à l’avant-garde des besoins en santé et de ce que pourrait devenir la santé de demain." Parallèlement au comité de 25 médecins chefs de service hospitaliers constitué pour dessiner cette médecine du futur, l’idée était également de proposer un axe prévention – "souvent le parent pauvre de notre système de santé", note-t-il – et un système 100 % digital : "Comme on partait de zéro, tout était possible. On a donc pu mettre en place un centre neurosensoriellement positif pour assurer une ambiance positive à la fois pour les patients et les professionnels de santé, ainsi qu’un personnel formé à l’accueil personnalisé."

Quelques chiffres

• Un immeuble certifié haute qualité environnementale (HQE) de 4 500 m2
• 7 étages proposant diverses spécialités dont 1 service de santé au travail
• 30 cabinets médicaux
• Public visé : les adhérents Audiens, soit environ 500 000 salariés issus de 44 000 entreprises du spectacle et de la presse (mais aussi les 500 000 non-salariés du secteur de la culture)
• 70 % des actes d’IRM et 50 % des scanners réalisés par des médecins en secteur 1
• Près de 2 000 patients par semaine

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE