Jouer davantage sur la proximité

OBJECTIF : labelliser 500 à 600 hôpitaux de proximité d’ici à 2022.

MOYENS : "Intégrer dans l’architecture juridique des hôpitaux de proximité une obligation d’association des élus, avec des modalités d’organisation adaptées aux enjeux locaux. Et donner plus d’autonomie aux hôpitaux de proximité."

Les missions des hôpitaux de proximité constituent le premier niveau de la gradation des soins hospitaliers. Mais ces établissements exerçant des missions communes avec d’autres acteurs de leur territoire (professionnels du premier recours, maintien à domicile en lien avec les médecins traitants, prévention, continuité des soins), leur articulation et coordination semblent indispensables. "Nous travaillons au niveau national avec les représentants des hôpitaux de proximité, explique David Guillet. Un vrai travail de fond est mis en place dans le cadre d’expérimentations, par exemple avec le SAS ou l’accès aux soins, les petites urgences et les urgences non vitales." Et ce d’autant plus en raison de l’appétence des jeunes médecins pour l’exercice mixte.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE