"L’une des missions socles des CPTS est de trouver aux patients des médecins traitants disponibles. Et l’une des solutions pour y répondre est d’attirer les jeunes médecins en leur proposant un exercice coordonné", rappelle Marie-Laure Salviato, médecin généraliste et présidente de la CPTS Hygie Nord-Essonne qui couvre six communes*. Un objectif difficile à atteindre à l’heure de la désertification médicale.
"Nous avons besoin d’être aidés, et de mutualiser nos ressources notamment avec les infirmières en pratique avancée (IPA)", soutient-elle… d’autant plus sur ce territoire confronté à une problématique concernant la prise en charge des seniors. "Depuis un peu plus d’un an, des Ehpad m’appellent car ils peinent à recruter des médecins coordinateurs, et leurs résidents n’ont plus de médecin traitant, rapporte Marie-Laure Salviato. Il s’agit d’une vraie problématique, notamment pour les renouvellements d’ordonnances. Ces structures se trouvent en grande détresse. Et nous ne pouvons pas laisser sur le bord du chemin les personnes ayant le plus besoin de médecin traitant."

 

Visites à domicile en alternance

Face à cette situation, les professionnels de santé de deux maisons de santé membres de la CPTS ont décidé de créer une équipe mobile regroupant des médecins généralistes et deux IPA qui interviendra chez des personnes âgées à domicile et au sein des maisons de retraite.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE