Une cinquantaine de syndicats représentatifs de professionnels de santé et de représentants des centres de santé étaient invités à participer à une première réunion avec la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam), afin de mettre à jour l’accord conventionnel interprofessionnel sur les MSP.

L’objectif : en revoir les modalités signées en avril 2017, soit un mois avant l’élection d’Emmanuel Macron, et donc l’adapter aux orientations prises par « Ma santé 2022 » et plus récemment lors du Ségur de la santé. L’Assurance maladie souhaite également revoir ses orientations au regard des aménagements législatifs et règlementaires apportés par la crise sanitaire. Les lignes directrices annoncées : renforcer la structure territoriale des soins et la coordination, mais aussi réfléchir à la réponse aux demandes de soins non programmés.

La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE